Nouvelles de Nouvelle Calédonie.

Dans l’hémisphère sud, en pleine saison sèche, point de champignons, mais quelques orchidées.

Sylvie Cantin Boyer, sur place, a pu néanmoins dénicher deux espèces.

Vraisemblablement Pleurotus djamor-djamor. Il y a un arbre au parc forestier, qui malgré la sécheresse, se couvre de pleurotes. Il doit y avoir une source d’eau proche.

Phellinus ignarius .

Pycnoprorus coccineus. Il en existe un très similaire dans l’hémisphère nord : Pycnoporus cinnabarina.

A parcourir, ce lien qui donnera les usages traditionnels de certains champignons par les aborigènes.

https://www.anbg.gov.au/fungi/aboriginal.html

Sans oublier le bois de Gaïac, à l’origine de la teinture éponyme utilisée dans nos préparations.

A défaut de récoltes, il reste la magie de l’Outre Mer…

Images Sylvie Cantin Boyer.

Détermination : Philippe Bourdeau (Société mycologique de Nouvelle Calédonie. Site : Myco NC).

JB. CEMA 2019


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s